mardi 17 avril 2012

Onirique



Le ciel en patience
musique d'une peinture
la Nature nous parle  

Dans une vraie peinture, un seul trait suffit à raviver le souffle.

Chang Yen-yuan (dynastie T'ang)

6 commentaires:

  1. Le ciel en impatience
    des notes à petites touches
    la nature parle en nous

    RépondreSupprimer
  2. Musique d'une peinture :
    la musique
    et
    la peinture

    Écouter Liszt en contemplant Constable, cela devrait te plaire, je pense...

    RépondreSupprimer
  3. Quand nous bouleverse une émotion , le ciel est souvent à l'unisson ,un prolongement comme ici où tout s'accélère

    RépondreSupprimer
  4. La nature nous parle
    Voilà le souffle
    L'homme écoute
    Voilà le silence

    P.-S. Étendue sur l'herbre fraîche, je passerais des heures à regarder et à écouter les "impatiences du ciel". C'est trop merveilleux pour être ignoré! En passant, le texte et la photo: Sensationnels! Bonne journée :-)

    RépondreSupprimer
  5. Ici depuis quelques temps je ne vois plus les photos et cela est bien dommage

    RépondreSupprimer
  6. " Par le moyen de l'Unique Trait de Pinceau, l'homme peut restituer en miniature une entité plus grande sans rien en perdre; du moment que l'esprit s'en forme d'abord une vision claire, le pinceau ira jusqu'à la racine des choses. "

    " L'encre, en imprégnant le pinceau, doit le doter d'aisance; le pinceau, en utilisant l'encre, doit le douer d'esprit."

    Les propos sur la peinture du Moine Citrouille-Amère

    RépondreSupprimer