mercredi 21 mars 2012

Voyage du vent





Symphonie en ut majeur 
le temps se dessine   
éphémère de l'instant 



 Les nuages nagent comme des enveloppes géantes, Comme des lettres, que s’enverraient les saisons. 
 Ismaïl Kadaré


Cliquer sur l'image  

6 commentaires:

  1. Un ciel qui symbolise effectivement le côté éphémères des choses... et de la météo...

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour des nuages nagent si haut et me font souvent tourner la tête
    Merci de ton passage c'est gentil
    Passe une belle journée
    et merci pour tes couleurs

    RépondreSupprimer
  3. Une pastorale
    l'orage au loin ronronne
    Tout en haut de l'arbre
    siffle à coeur joie le pinson.

    RépondreSupprimer
  4. Un lagon d'eau turquoise
    dans un anneau de corail blanc
    cerné par le sombre océan

    RépondreSupprimer
  5. Je découvre ton blog et me laisse bercer par les mots, les yeux plongés avant ou après dans les visions. Merci et bravo.

    RépondreSupprimer