samedi 14 janvier 2012

Jour et nuit






le ciel en point de mire
dialogue avec la lumière

                   Elévation


Dans la contemplation, l'être rêvant apprend à s'animer de l'intérieur, il apprend à vivre le temps régulier, le temps sans élan et sans heurt. C'est le temps de la nuit.

  • L'Air et les Songes — Essai sur l'imagination du mouvement 






10 commentaires:

  1. Pathétique !
    L'arbre meurtri
    vers la lumière aspire
    Appel au secours

    RépondreSupprimer
  2. Jeandler @ L'arbre renaissant ... la photographie reflete mal la beauté de ce cerisier qui ne demande qu'a vivre et qui n'est pas en déclin . Pahétique ...?

    Philipe @ une main pour s'ouvrir au printemps

    RépondreSupprimer
  3. IL écrit sur le ciel les mots silencieux
    graphisme puissant que l'hiver écoute
    Pour les traduire en son temps

    RépondreSupprimer
  4. Et un arbre dépouillé... de tous les artifices ?

    RépondreSupprimer
  5. " Le temps de la nuit ..."

    Ailleurs Bachelard n'a-t-il pas écrit ceci :

    " Notre vie nocturne est un océan parce que nous y flottons."

    RépondreSupprimer
  6. et ceci, encore :

    "pour celui qui s'élève, l'horizon s'élargit et s'éclaire."

    (in L'Air et les Songes)

    RépondreSupprimer
  7. Le temps de la nuit ... voilà un temps précieux! Joli post. Bonne semaine !

    RépondreSupprimer
  8. Homme libre, toujours tu chériras le ciel !
    signé Jonathan

    RépondreSupprimer
  9. Arlettart@ les mots en absolu

    Norma c @ un arbre qui ne demande qu'a vivre, un cerisier qui sera superbe au printmeps

    Jeandler @ la vie n'est qu'un rêve

    Pétales de fées @ le temps des songes

    Tilia @ le ciel pour vivre en lumière

    RépondreSupprimer