lundi 30 janvier 2012

En chemin



Par déla du temps
une porte chargée d'histoire
le bois en mémoire 

8 commentaires:

  1. J'aime beaucoup la sculpture au fronton. C'était la demeure d'un vigneron, d'un artisan?

    RépondreSupprimer
  2. J'adore les portes, pour leur vécu, leur mystère...

    RépondreSupprimer
  3. Miraculeusement protégée
    Une fable illustrée ?
    Un imposte lumineux

    RépondreSupprimer
  4. Dans une vigne
    il lui tend le sac
    elle y plonge...
    L'affaire est dans le sac !

    Curieux bas-relief haut perché
    la demeure d'un marchand de vins ?

    RépondreSupprimer
  5. BONSOIR j'adore les portes
    j'adore ta porte et je ne sais jamais qui je vais voir derrière Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  6. Philippe ...@ La « Maison du Sac » était la maison de la corporation des ébénistes et des tonneliers depuis 1444

    La façade fut en bonne partie épargnée lors du bombardement de Bruxelles par les troupes françaises commandées par le maréchal de Villeroy en août 1695. Elle fut remise en état et enrichie d'un pignon par l'architecte et ébéniste Antoine Pastorana en 1697 (comme l'atteste le cartouche porté par le pignon), le décor sculpté étant l'œuvre de Laurent Merkaert et Pierre van Dievoet1.

    Au XVIIIe siècle, elle portait le nom de « Den Sack »2.

    RépondreSupprimer
  7. Belle histoire si bien entretenue
    la porte est un peu l'avant première d'un lieu et de son occupant et le temps entre-mêle la vérité
    J'avais commencé en son temps une série de portes .....et puis passée à autre chose Merci pour tes trésors

    RépondreSupprimer
  8. Ce fronton me titille et aimerais bien le voir.
    D'ailleurs cette porte y gagnerait à être vue dans son ensemble.
    Je pense à la lumière de tes explications que nous avons ici une scène de vendange, le personnage penché au-dessus du "sac" y versant sa récolte de raisins...

    RépondreSupprimer