jeudi 15 décembre 2011

L'arbre


Au pied de l'arbre
le temps me parait doux...
  

 Ecouter comme un arbre vaut mieux que tout.

Jean Chalon

16 commentaires:

  1. Oh quel beau pied d'éléphant !
    Protecteur oui !

    Ecoutons les pieds de nos arbres qui nous chantent les vers du temps ...

    RépondreSupprimer
  2. "Auprès de mon arbre, je vivais heureux,
    J'aurais jamais dû m'éloigner d'mon arbre..."

    Georges Brassens

    RépondreSupprimer
  3. Des pattes d'éléphant
    ça épate forcément
    l'arbre en majesté

    RépondreSupprimer
  4. Mince , je n'avais pas vu cela en pattes d'éléphant ( lol ) mais pourquoi pas :-))

    RépondreSupprimer
  5. Pat bonjour
    OUI ce pied est superbe et je le vois bien d'ici
    QUEL plaisir ces arbres
    BIZE

    RépondreSupprimer
  6. Il y a des arbres qui font autant de bien que le sourire d'un ami...

    RépondreSupprimer
  7. Non seulement, les pieds
    mais la peau pachydermique du hêtre
    nous invite à la comparaison

    RépondreSupprimer
  8. En Argot
    les hommes appellent les oreilles
    des feuilles
    c’est dire comme ils sentent que
    les arbres connaissent la musique
    Mais la langue verte des arbres
    est un argot bien plus ancien
    Qui peut savoir ce qu’ils disent
    lorsqu’ils parlent des humains

    Les arbres parlent arbre
    comme les enfants parlent enfant

    Quand un enfant
    de femme et d’homme
    adresse la parole à un arbre
    l’arbre répond
    l’enfant l’entend
    Plus tard
    l’enfant parle arboriculture
    avec ses maîtres et ses parents
    Il n’entend plus la voix des arbres
    il n’entend plus
    leur chanson dans le vent



    (Jacques Prévert, Arbres - Extrait)

    Bonne journée, Pat

    RépondreSupprimer
  9. " Immobile dans la nuit (...) écoutant l'arbre palpiter et s'ouvrir, pousser ses ramures à travers moi, m'emplissant les mains de ses feuilles, m'emplissant de sa voix chuchoteuse, les voix de ceux qui n'ont pas encore vécu, celles de ceux qui ont fini de vivre, les mêmes voix, les mêmes présences, toutes celles qui m'ont tellement donné, celle qui m'a donné une vie, celles qui m'ont donné la bouleversante tendresse de leurs chairs, celles qui m'ont aimé, celle qui m'a trop aimé. Les branches passent à travers moi, sortent par les oreilles, par ma bouche, par mes yeux, les dispensant de regarder et la sève coule en moi et se répand, m'emplit de mémoire, du souvenir des jours qui viennent, me submergeant de la paisible gratitude du sommeil. "
    Claude Simon, La corde raide

    RépondreSupprimer
  10. Entre ses grosses pattes je me suis endormie

    RépondreSupprimer
  11. La rose est un jardin où se cachent des arbres.
    Djalal-Eddine Roumi

    Bon vendredi à tous

    RépondreSupprimer
  12. Un creux entre ses doigts
    les feuilles s'y glissent

    RépondreSupprimer
  13. IL est beau cet arbre et j'aime les arbres ils sont plus grand que moi bisou

    RépondreSupprimer
  14. L'hiver, l'arbre se recueille.

    Puis le rire un jour bourdonne
    et le murmure des feuilles
    ornement de nos jardins.

    Pour qui n'aime plus personne,
    la vie est toujours plus loin.

    ô premiers jours de printemps
    jouant dans la cour d'école
    entre deux classes de vent !

    Philippe Jaccottet, La semaison.

    RépondreSupprimer
  15. Et celui ci t'offre deux bras-racines pour t'enlacer ou te consoler !
    Bises et bon week-end !

    RépondreSupprimer
  16. A tous

    Citation du jour :
    La musique double la vie. »

    Sully Prudhomme

    Bon samedi à tous !

    RépondreSupprimer