lundi 4 avril 2011

La maison de Magritte


Sa maison 


Son atelier 

Photographies Pat

Rue Esseghem 135 
1090 Bruxelles (JETTE)


Bien qu'originaire du Hainaut, Magritte passera l'essentiel de sa vie à Bruxelles, où il occupera, à partir de 1915 jusqu'à sa mort en 1967, pas moins de sept domiciles.
La période qu'il passe à la rue Esseghem, seule adresse qui soit accessible au public, demeure la plus captivante pour approcher le peintre.
Lorsqu'il s'y installe avec sa femme Georgette, à l'age de 31 ans, il est apprécié et soutenu par quelques rares initiés, et doit se consacrer à côté de sa peinture, à des travaux publicitaires.
24 ans plus tard, c'est un artiste reconnu qui quitte les lieux, et qui ne tardera pas à connaître une forme de consécration.
Entre-temps, il aura produit à la rue Esseghem près de la moitié de son oeuvre, avec le soutien de ses complices surréalistes, qui feront de la maison leur quartier général. Pendant cette période, Magritte mène à leur terme des expérimentations inédites sur la couleur et la forme, celles qui caractérisent sa "période vache" ou sa période "Renoir", conçoit et publie des revues telles que "La carte d'après nature". Il produit encore, à la rue Esseghem, parmi ses plus grands chefs-d'oeuvre, dont "L'empire des lumières"," La Condition humaine" ou" La durée poignardée"...

source :http://www.magrittemuseum.be/index.htm

Bon lundi à tous 

7 commentaires:

  1. Bonjour
    C'est encore une jolie maison
    Bon lundi
    Alain

    RépondreSupprimer
  2. Très beau blog sur les petites histoires de Bxl. Elle a bcp à raconter. Bon lundi à toi et à bientôt...

    RépondreSupprimer
  3. "L'empire des lumières", mon tableau fétiche !!
    Merci Pat pour ces photos et ce billet passionnant.

    En retour, je donne ci dessous ce que dit Magritte à propos de L'Empire des Lumières :

    Ainsi, ce qui est représenté dans le tableau "L'Empire des Lumières", ce sont les choses dont j'ai eu l'idée, c'est-à-dire, exactement, un paysage nocturne et un ciel tel que nous le voyons en plein jour. Le paysage évoque la nuit et le ciel évoque le jour.
    Cette évocation de la nuit et du jour me semble douée du pouvoir de nous surprendre et de nous enchanter. J'appelle ce pouvoir : la poésie.

    Si je crois que cette évocation a un tel pouvoir poétique, c'est entre autres raisons, parce que j'ai toujours éprouvé le plus grand intérêt pour la nuit et pour le jour, sans jamais ressentir, cependant, de préférence pour l'un ou pour l'autre. Ce grand intérêt personnel pour la nuit et pour le jour, est un sentiment d'admiration et d'étonnement.

    (René Magritte - entretien accordé à la Télévision belge et reproduit dans le catalogue de l'exposition de Rotterdam en 1967).

    RépondreSupprimer
  4. Je connais,mais je ne savais pas que l'on pouvait la visiter!!!
    Bonne semaine,Pat.

    RépondreSupprimer
  5. Une maison assez sobre et presque austère pour un peintre inspiré ! Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  6. Je connais,mais je ne savais pas que l'on pouvait visiter cette maison.
    Bonne semaine,Pat.

    RépondreSupprimer
  7. La photo de la façade avec ce curieux raccord des murs est déjà du Magritte...

    RépondreSupprimer