mardi 15 mars 2011

Hugo






Chaque homme dans sa nuit s'en va vers sa lumière 

Victor Hugo

5 commentaires:

  1. Fuyant l'ombre de Badinguet, c'est depuis cette "Maison du Pigeon" qu'il prit son envol vers la lumière de Jersey.

    RépondreSupprimer
  2. Merci de ta visite.
    Je découvre ton blog avec plaisir.
    Bonne fin de journée.

    RépondreSupprimer
  3. Fuyant le despotisme... sur la route de l'exil.

    Une façade austère
    convenant à merveille au poète
    en ces jours sombres

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Pat,

    Merci beaucoup de ta visite et de ton
    commentaire.
    je viens visiter le tien.
    Je ne savais pas du tout que Victor Hugo
    avait vécu à Bruxelles :-)
    une trés belle demeure.
    Je te souhaite une bonne aprés-midi,et puis
    aussi te souhaiter une bonne fête :-)
    Bises de Mimi du Sud.

    RépondreSupprimer